Notre histoire

Margnat-retro-3

1895 – 1940 : Edouard, le fondateur.

Édouard, l’arrière-grand père, à sa sortie en 1895 de l’Ecole de commerce de Lyon, se consacre aux affaires familiales. Il est originaire d’Auvergne, avec des affaires créées aux alentours de la Révolution Française.

Pour le secteur du vin, le contexte des années 1850-1900 est très difficile. Le phylloxéra, véritable catastrophe écologique, s’est installé sur le territoire et ravage méthodiquement le vignoble français. De nombreux exploitants du Midi et du Sud-Ouest s’expatrient en Algérie pour y recréer des vignobles « neufs ».

Jeune négociant, il prend la décision de quitter Lyon et de s’installer à Marseille, principal port d’importation de ces vins d’Algérie qui vont transformer le commerce du vin. Au cours de son premier voyage il rencontre Louis Bories modèle de ces français viticulteurs d’Algérie. Le courant passe et les intérêts sont réciproques. C’est le début d’une entente familiale exceptionnelle entre les Bories et les Margnat.

Margnat-retro-2Les bases nouvelles des Vins Margnat sont jetées. Installé au 5 quai de la Tourette,  sur le port, Édouard Margnat devient l’un des principaux négociants en vins français. Sa grande idée : élaborer des assemblages entre, les vins puissants d’Algérie qui arrivent en fûts et les vins plus légers du Midi de la France. Ces assemblages donnent des vins de qualité très appréciés des consommateurs.

Vers la fin des années 1930 une flotte de véhicules livre plus d’1 Millions d’hectolitres à travers toute la France. Édouard est « à la manœuvre », pendant que ses fils font leurs études.

 

1940 – 1980 : « dans le langage européen de demain, le mot vin se prononcera Margnat » (parution presse 1963).

Après 1945, Les 3 frères, Paul (grand-père de Jp), Robert et Jacques prennent la relève de leur père Edouard. Le développement de leur société dans son activité historique participe à la relance du port de Marseille avec l’importation de vins d’Algérie.

Les trois frères procèdent, en association avec des armateurs de Sète, à la reconversion des barges américaines de débarquement en pinardiers. Ils vont même jusqu’à construire un pipe-line entre le quai de la Tourette et le chai de la société sous l’esplanade de la Cathédrale de la Major. Une activité incessante voit se croiser les camions citernes et les bateaux à quai dans une alternance qui ne s’arrête pas.

Mais Marseille ne va plus suffire. Il s’opère un changement, général pour la profession de négociant : la vente des vins jusqu’ici en vrac va progressivement évoluer vers la vente en bouteille sous marques. Dans ce changement de métier les trois frères, complémentaires en caractères et en formations, vont toujours travailler ensemble pour exceller. La société familiale devient la Société Margnat Frères.

1980…

De fortes contraintes logistiques apparaissent avec la vente en bouteille consignée. Il faut disposer de grands centres d’embouteillage performants. Et aussi … reprendre les bouteilles verre (le litre 6 étoiles), par des camionneurs ou « locatiers » pour les recycler dans d’énormes machines à laver!

Commercialement, la vente en bouteilles sous marques pousse les 3 Frères à organiser leur nouveau métier en créant les circuits de distribution.

La société Margnat Frères crée des succursales à Marseille (Saint Anne puis Chateauneuf les Martigues), Bordeaux, Lyon. Celles de Lorient, Rouen et Anvers complètent ensuite ces implantations régionales. Les directeurs de ces filiales, hommes de confiance des 3 Frères, vont constituer des équipes techniques et commerciales pour la production et la vente en bouteilles.

Margnat-retro-4La société est coordonnée de Marseille pour la direction générale qu’exercent, en commun, collégialement, les 3 Frères. Chacun a son domaine : Paul les finances, Robert les achats, Jacques la communication et la supervision des succursales. Leur force est d’être organisés en termes de décisions : pour l’ouverture du courrier de 9h à 11h à la Tourette, ils étaient seuls tous les trois. Un huit clos rituel d’échange entre eux. Leur force est aussi d’être « bien entourés »! Les directeurs des succursales, hommes « du métier », étaient souvent « plus Margnat que Margnat »…

Chateauneuf les Martigues appelé aussi Margnat Village deviendra la plus importante des succursales en capacité d’embouteillage approchant les 100 millions de bouteilles par an (en litres). La société Margnat Frères est alors au sommet de son expansion et les bouteilles des Vins Margnat sont sur toutes les tables pour accompagner le quotidien des Français.

Margnat-retro-5La publicité  du « vin Margnat »  confirme la place qu’occupe la société Margnat Frères. Parmi les tous premiers distributeurs de vins en bouteilles comme en témoigne les innombrables objets publicitaires : des plaques émaillées, ou l’introuvable « vigneron Margnat », en passant par les porte-clefs bouteilles ou les camions citernes miniatures, sans oublier l’affichage et les campagnes de presse.

Margnat est devenu une marque au sens moderne jusqu’à sponsoriser pendant une dizaine d’années l’équipe cycliste Paloma-Margnat qui va marquer le Tour de France des exploits de ses coureurs comme Darrigade ou Bahamontes. Cela contribue grandement à faire connaître et apprécier le vin Margnat devenu dans toute la France synonyme de vin de qualité à un coût abordable.